Bienvenue sur le site officiel du District Autonome de YAMOUSSOUKRO|samedi 16 décembre 2017
  • Suivez-nous sur

ATTAQUE TERRORISTE DE GRAND-BASSAM 

Actualites

NANAN  BOIGNY N’DRI 3 Chef du Canton Akouè, Gouverneur du District Autonome de Yamoussoukro témoigne sa solidarité à sa Majesté AWOULA TANOE AMON Roi des  N’Zima-Kotoko.

« Nous sommes réunis ici pour partager un moment d’émotion et de recueillement qui rassemble en même temps tous nos concitoyens partout en Côte d’Ivoire et nous rappelle que nous sommes collectivement les dépositaires  des valeurs de notre chère patrie, sauvagement attaquée le dimanche 13 mars à Grand-Bassam, première capital politique de notre pays ».

Ainsi s’est exprimé NANAN  BOIGNY N’DRI 3, qui s’est rendu le samedi 19 mars dernier à Grand-Bassam, suite à l’attaque terroriste du dimanche 13 mars qui a couté la vie de 21 personnes.

NANAN  BOIGNY N’DRI 3 s’est dit meurtri dans son âme par cette tragédie qui endeuille toute la Côte d’Ivoire. Pour lui, la nation ayant été touchée en plein cœur par sa première capitale, il était plus qu’urgent de venir témoigner sa solidarité aux peuples N’Zima et Abouré.

En effet, en ses qualités de Gouverneur du District, et de Chef de Canton des Akouè, accompagné d’une forte délégation composé des Vice-gouverneurs, des Chefs de villages et de certains Cadres du District Autonome de Yamoussoukro, ont  fait le déplacement jusqu’à Grand-Bassam pour rendre visite aux Autorités Administratives, et à sa majesté AWOULA TANOE AMON Roi des  N’Zima-Kotoko.

« Il est difficile de trouver les mots justes pour qualifier les horreurs et l’impensable, pour dire la peine infinie de tous ceux qui ont vécu cette tragédie,  ce drame et qui seront à jamais marqués par ce qu’ils ont vu ce jour là, ce qu’ils ont attendu, ce qu’ils ont souffert, ou par ce qu’ils ont perdu sur ces plages ce jour là ».

Malgré cette douleur qui déchire les cœurs, Dr Augustin THIAM a demandé à Grand-Bassam de rester debout et de faire échouer  les forces du mal  qui veulent mettre à mal la cohésion nationale.

Cette visite de compassion, s’est terminée par le dépôt d’une gerbe de fleurs en hommage aux victimes.

Ajouter un commentaire